Black Hat ou White Hat : pirate ou chevalier blanc?

Il y a deux écoles pour monter en première page des SERP, les pages de réponses des moteurs de recherche. Les deux écoles : Black Hat (Chapeau Noir) et White Hat (Chapeau Blanc) s’opposent en matière de référencement naturel. Elles n’ont pas les mêmes impacts. L’une est sans risque pour vous. La police de Google ne manquera pas de vous rattraper si vous utilisez l’autre, le Black Hat. Et surtout, vous devez choisir qui vous souhaitez être sur le Web : un personnage clair utile aux autres et à la planète ou un sombre pirate.

black hat

Black Hat : qu’est-ce que c’est ?

Le « Black Hat » triche avec le fonctionnement des algorithmes, pour amener des pages en premières positions sur les moteurs de recherche par des astuces techniques prohibées par les moteurs de recherche, et non par leur pertinence ou leur intérêt pour l’internaute. Ce sont des méthodes de pirates, certainement pas des méthodes à préconiser en vente. Donc, nous ne les utiliserons pas en social selling, car elles s’opposent à l’éthique du commerce.

White Hat : qu’est-ce que c’est ?

A l’inverse du Black Hat, le « White Hat » consiste à optimiser vos pages Web pour l’internaute d’abord : proposer du contenu de qualité, qui attire naturellement l’intérêt et les liens en provenance d’autres sites, des titres clairs qui décrivent le contenu, du texte centré sur ce qu’a promis le titre, avec des paragraphes et des photos dédiés au sujet. Ce sont ces pratiques du SEO >> que les moteurs de recherche cherchent à promouvoir et privilégier dans le positionnement des réponses. Bien pour l’internaute, bon pour le moteur de recherche, sans tricherie : voilà la philosophie du White Hat que nous préconisons dans toutes les démarches de vente ou de social selling.

Sachez que les mises à jour de l’algorithme de Google>>   visent avant tout à éliminer le Black Hat. Google veut être le meilleur moteur de recherche du monde, ni plus ni moins. Ils veulent procurer la meilleure réponse à l’internaute. Si vous souhaitez améliorer votre référencement naturel, vous n’avez d’autre option que mettre l’expérience utilisateur et la « satisfaction de l’intention de recherche » au cœur de vos actions, pas la tricherie !

Grey Hat : qu’est-ce que c’est ?

Le « Grey Hat » (Chapeau Gris) : de nombreux webmasters mixent les deux approches, salissant les approches honnêtes de pratiques malhonnêtes pour l’internaute et le moteur de recherche.

Black hat ou White Hat : que choisir?

Entre les deux techniques, Black Hat et White Hat, il faut faire un choix. Choisir, c’est renoncer : cela signifie qu’une fois que vous aurez choisi votre camp, il n’y aura plus de retour en arrière possible. Vous serez soit un pirate, un terroriste, un Black Hat. Ou bien vous serez une personne utile à la planète.

Pourquoi proscrire le Black Hat ?

Grey et Black Hat sont des techniques de tricheurs, de voleurs. Les différents moteurs de recherche mettent à jour régulièrement leurs algorithmes pour les arrêter : c’est un jeu de gendarmes et de voleurs. Ne vous laissez pas tenter, tout se paye, et tôt ou tard : ceux qui ne se sont pas fait prendre par les mises à jour précédentes des algorithmes, se feront prendre plus tard : qui pense être plus malin que des centaines d’ingénieurs chez Google ? Personne.

Pourquoi le White Hat s’impose-t-il ?

En vente au sens noble du terme et en social selling, nous ne parlerons pas du Black Hat, mais seulement du White Hat, car une démarche commerciale ne peut être basée que sur l’intérêt du prospect. Nos recommandations sont conformes aux règles d’éthiques de la vente : considérer, aimer et estimer les prospects, leur être utile. Et bien sûr, qui peut le plus peu le moins, nos recommandations sont conformes à celles préconisées par les différents moteurs, que vous pouvez consulter, maintenant ou plus tard, ici :

En conclusion…

Bref, nous vous conseillons de vous comporter plutôt comme des chevaliers blancs que à l’inverse des sombres pirates avec le Black Hat. Pratiquer le White Hat et les techniques honnêtes de référencement naturel. Interdisez-vous de manipuler les algorithmes des moteurs de recherche. Apprenez à utiliser « proprement » les nouvelles technologies, et les techniques du SEO qui ne sont pas durs que ça à maîtriser, pour rendre des contenus intéressants, visibles de vos prospects. Ni plus ni moins.

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Téléchargez gratuitement la Check-List du SEO réussi

Mémo indispensable du rédacteur :

Les 20 incontournables du SEO à ne pas oublier pour bien se référencer.

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez notre blog !

Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Abonnement Gratuit

Ne ratez plus les infos importantes sur le SEO

Recevez toute l’information SEO, Inbound, Moteurs, Google, gratuitement en avant-première.

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Nos derniers articles

Les mots-clé du prospect révèlent une comparaison à la concurrence

Quels critères pour choisir les bons mots-clés ?

Tarte à la crème et SEO : test des moteurs de recherche

Que se passe-t’il derrière une requête d’un internaute dans un moteur de recherche ? Qu’est-ce qu’une SERP ?

Crawler les sites : comment les robots des moteurs de recherche opèrent ?

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.